Beauté

Pollution et Beauté ne font pas bon ménage

On connaissait déjà les impacts de la pollution sur notre santé et sur notre planète. Mais on est moins conscient de ses méfaits sur la peau. Or que l’on s’en rende compte ou non, la peau aussi est soumise à des pollutions tout au long du jour, y-compris celles auxquelles on ne pense pas forcément. Heureusement, des cosmétiques adaptés et sains ainsi que des compléments alimentaires naturels peuvent nous aider à lutter contre ce fléau, responsable de vieillissement accéléré.

Les diverses pollutions qui agressent la peau

> À l’extérieur, ce sera la pollution liée à la circulation automobile ou aux industries. Mais également une exposition trop importante aux rayons UV (nocifs à forte dose, mais très bénéfiques à dose modérée, rappelons-le).

> À l’intérieur, ce peut être le tabac, les émanations toxiques des produits d’entretien non naturels, ou encore du mobilier et des tissus dont les traitements se diffusent pendant parfois plusieurs années.
Enfin au travail, les écrans et la fameuse lumière bleue qu’ils émettent, et dont on sait maintenant que sa nocivité est plus importante que celle des UV.

> Si l’on ajoute à cela les pollutions occasionnelles de notre alimentation : prise ponctuelle de médicaments par exemple, ou ingestion de denrées chargées en phytosanitaires, on comprend que notre organisme peut subir de nombreuses attaques à longueur de journée. Et la peau est en première ligne, d’autant plus si s’y ajoutent stress et fatigue.

> Un autre facteur favorisera la sensibilité de la peau aux pollutions, et l’on y pense peu car il est censé au contraire être bénéfique : ce sont les cosmétiques eux-mêmes lorsqu’ils ne sont pas bio. En effet, les formules de ces produits peuvent parfois contenir des ingrédients pétrochimiques indésirables ou controversés, qui à plus ou moins long terme auront des effets néfastes.

Concrètement, quel résultat pour l’épiderme ?

Ces diverses pollutions peuvent entraîner des dommages cellulaires : une oxydation accrue et de l’inflammation interne ou externe. Dans des cas extrêmes, cela peut déboucher sur des irritations ou des intolérances cutanées, voire de l’allergie.

Mais même sans arriver à ces manifestations désagréables, la pollution peut avoir sur notre épiderme une incidence insidieuse et quasi-invisible, presque insoupçonnable.
Il y aura de la déshydratation par exemple. Ou alors une augmentation de la production de sébum. Les défenses antioxydantes naturelles peuvent devenir déficientes, et la peau perd en tonicité et vitalité : elle est rêche, ou bien développe des boutons et points noirs pouvant aller jusqu’à l’acné même pour les adultes. Le teint est sans éclat : terne, gris.
Enfin, toujours à cause d’une oxydation ou d’une inflammation importantes, la peau peut vieillir prématurément et développer des rides précoces.

Comment se défendre ?

Face à ces agressions diverses, il va falloir agir à 2 niveaux :

  • la prévention
  • et la réparation.

La prévention, avant que les dégâts ne se manifestent, reste l’idéal. On donne à la peau les moyens de résister en lui assurant une bonne santé. Quand les dommages sont déjà là, il va falloir en plus stimuler pour que la peau se régénère et retrouve son équilibre.
Mais pour bien comprendre l’importance de la détox et de la régénération, il faut garder à l’esprit que la peau absorbe tout : crèmes bénéfiques, comme polluants…

POUR PRÉVENIR

Le meilleur moyen pour prévenir les effets de la pollution reste l’action proactive. On peut agir à 2 niveaux : nutritionnel et cosmétique.

1. Au niveau nutritionnel
La diététique va être notre meilleure alliée.
Manger sain et équilibré, en privilégiant les fruits et légumes riches en vitamines A et C et surtout vitamines E (tocophérols), et de bons acides gras : oméga-3 antioxydants et oméga-6 anti-inflammatoires.
Si nécessaire, on peut recourir à des compléments alimentaires naturels et bien dosés. Par exemple Oemine Krill est intéressant car c’est un antioxydant et un anti-inflammatoire très puissant. Oemine E également, qui contient les 4 tocophérols. Ou encore Oemine Bio-onagre qui est riche en oméga-6. Oemine AC est également bon pour la santé globale de la peau (voir notre articleLes vitamines contre l’oxydation de la peau“).

2. Au niveau cosmétique
Il faut adapter notre routine de soins visage. On nettoie et détoxifie soigneusement, mais surtout en douceur pour ne pas soutenir ou susciter l’inflammation. Puis on crée une barrière anti-pollution avec une crème bio, que l’on choisit riche en ingrédients actifs plutôt qu’en eau courante.

Pour le nettoyage détox, l’eau du robinet peut ne pas être adaptée si elle est trop chlorée ou trop calcaire : dans les 2 cas, elle amplifiera la fragilité de la peau et sa sensibilité aux polluants.
Mieux vaut alors recourir à une eau micellaire naturelle, comme l’Eau Micellaire Respiration-Détox ÉCLAT INTENSE. Ses hydrolats apaisants de mélisse et de fleur d’oranger et son eau d’hélichryse (immortelle) décongestionnante et cicatrisante nettoient et contribuent à réduire l’inflammation. L’ajout de Phycojuvénine booste la respiration cellulaire, permettant ainsi une meilleure oxygénation de la peau.

Très utile également face à une pollution irritante, le nettoyage avec un liniment oléocalcaire aux plantes, comme le Liniment Démaquillant DOUCEUR INTENSE de BELLE OEMINE BIO. 100% d’origine naturelle, il est à base d’huile d’olive bio. Son effet nettoyant est boosté par la saponaire, le calendula et l’échinacée, qui amplifient le côté apaisant. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, un liniment garantit un nettoyage optimal même pour les peaux grasses, malgré l’huile qui le compose.

Pour la protection de la peau, on adoptera une bonne crème hydratante qui protègera et nourrira en même temps. Mais attention ! Cette crème doit être très douce pour ne pas agresser, et suffisamment riche pour former un écran invisible et protecteur.
À ce propos, le jour, il vaut mieux éviter de recourir en permanence à des soins contenant des huiles essentielles, qui à force peuvent fragiliser l’épiderme (ceux-ci doivent être réservés aux soins de nuit, ou alors à des traitements spécifiques ponctuels et non prolongés).
Nous pouvons conseiller 2 soins bio et non agressifs :

  • Pour les peaux normales à grasses, la Crème Oemine BIO multivitaminée, à l’extrait d’orange et au germe de blé, sera parfaite. Elle cumule l’action bénéfique des vitamines antioxydantes A et E, et l’action régénérante de la vitamine C (sans adjonction de vitamines de synthèse), de Karité, d’huile de germe de blé, de millepertuis, et de carotte.
  • Pour les peaux normales à sèches, la Crème Riche Vitaminée ÉCLAT INTENSE, grâce à sa haute concentration en ingrédients actifs, a été conçue pour la détox et la régénération des peaux agressées par la pollution et les facteurs pro-oxydants.

Pour relancer les défenses de la peau, l’utilisation régulière d’une eau de beauté comme la Sève Pour La Beauté ÉCLAT INTENSE s’avèrera utile. La sève pure de bouleau et l’acide hyaluronique de très bas poids moléculaire sont en effet intéressants pour prémunir la peau face à la pollution.

POUR RÉPARER

Quand la peau est affaiblie par les agressions liées à la pollution et au stress, il faut la détoxifier plus en profondeur afin qu’elle retrouve toute sa luminosité et son tonus.
L’utilisation d’un sérum sera bénéfique, à appliquer le matin avant la crème hydratante ou le soir. On choisira un soin bio, spécifiquement conçu pour booster la détoxification et le renouvellement cellulaire de la peau.

Par exemple le Sérum Radieux ÉCLAT INTENSE de BELLE OEMINE BIO.
Formulé avec 95% d’ingrédients certifiés biologiques, c’est un sérum aqueux qui est, malgré son aspect fluide et transparent, très concentré. Dans ce soin conçu sans ajout d’eau, c’est la combinaison de mélisse officinale et d’Aloe vera qui est chargée d’apaiser l’inflammation et d’hydrater ; alors que la respiration cellulaire est stimulée par la Phycojuvénine. Quant à la fatigue cutanée, c’est le calcium-ketogluconate qui la diminue, tout en favorisant par ailleurs la synthèse d’acide hyaluronique par la peau elle-même.

Pour une formule à base d’huiles, on choisira l’Huile-Sérum Sublimatrice ÉCLAT INTENSE 100% d’origine naturelle. Alchimie d’huiles précieuses : base sésame-coco, avec des huiles rouges de carotte et d’églantier qui donnent bonne mine, et des vitamines E et A naturelles. Elle contient aussi du Calcium-kétogluconate et de la vitamine E. Pour détoxifier, nourrir, régénérer et protéger.